Flattr the authorDigg thisEmail this to someoneBuffer this pageShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on YummlyShare on TumblrShare on VKShare on StumbleUponShare on RedditPrint this page

Les révélations font froid dans le dos.

Selon les New York Times, qui a eu accès au contenu de la boite noire retrouvée par les enquêteurs, l’un des pilotes aurait été bloqué à l’extérieur du cockpit pendant la chute.

« Lors de la première phase de vol, les deux pilotes s’expriment très calmement. Au début du vol, on entend l’équipage parler normalement, puis on entend le bruit d’un des sièges qui recule, une porte qui s’ouvre et se referme, des bruits indiquant qu’on retape à la porte et il n’y a plus de conversation à ce moment-là jusqu’au crash. »

Le pilote qui était sorti de la cabine a tenté de défoncer la porte, sans succès. Celle-ci aurait été délibérément bloqué depuis l’intérieur du cockpit.

Quelques secondes avant le crash, les enregistrements révèlent le déclenchement des alarmes indiquant la proximité du sol. À ce stade, les enquêteurs ne peuvent pas déterminer qui du commandant de bord ou du copilote a quitté la cabine de pilotage.

Plusieurs sources révèlent que le copilote, engagé en 2013 par Germanwings, comptait seulement 630 heures de vols.

12h40 : Le procureur de Marseille confirme les informations du New York Times. Le détail de la conférence de presse est à lire ici.

11h40 : Selon Le Monde, c’est le co-pilote qui se trouvait dans le cockpit et le commandant de bord à l’extérieur.

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués*

Vous pouvez utiliser ces mots clés et attributs HTML :<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Abonnez-vous à notre newsletter

Devenez membre privilégié de ce blog, et profitez gratuitement de nos 2 guides:

Abonnez-vous!